Migration du Centre de secours 112/100 Flandre occidentale

Centrale d'urgences 112
Migration
Contact pour la presse: 
Thomas Biebauw

Le 23 avril, le centre de secours 112/100 de Flandre occidentale à déménagé de la caserne d’incendie du Pathoekeweg dans le bâtiment qui héberge le centre 101 de la police intégrée. Le centre de secours 112/100 est également passé à la technologie CAD d’ASTRID (Computer Aided Dispatching).

Une forme de collaboration plus automatisée avec le centre 101 est possible grâce à cette migration. La nouvelle technologie permet de faire travailler les deux dispatchings provinciaux sur une même plateforme informatique. Le directeur médical adjoint Jean-Pierre Cornet explique : “Les événements enregistrés sur une fiche d’événements peuvent être partagés entre le Centre de secours 100/112 et le centre 101. CAD permet de partager plus rapidement les informations et de tenir en même temps compte du secret professionnel mutuel.”

Après une préparation de plusieurs mois, l’autorisation a été donnée mardi à Belgacom, après un dernier check-up,  de transférer les lignes téléphoniques sur lesquelles aboutissent les appels d’urgence 112 et 100 sur le nouveau site. Les collaborateurs du Centre de secours 100/112 ont ensuite pu reprendre leur travail sur les nouveaux postes de travail.

Johny Verfaillie, responsable du Centre de secours 112/100 : “Tous les opérateurs ont bénéficié d’une formation préalable. Après de nombreux exercices, plusieurs évaluations et sous la conduite experte de nos quatre starters, tout le monde était prêt à utiliser la nouvelle technologie. En collaboration avec divers acteurs, les starters ont transféré l’ensemble des données de l’ancien vers le nouveau système, et ont tout testé en détail, tout adapté et tout validé pendant des mois, afin de nous préparer de manière optimale à la migration.”

Un avantage supplémentaire de l’utilisation de la même plateforme informatique que le centre 101 réside dans la possibilité qui est offerte aux opérateurs d’utiliser les nombreuses données utiles déjà introduites par les services de police.

De telles migrations ont également eu lieu dans les provinces de Flandre orientale, du Brabant flamand et de Namur. La réussite de la migration est due à la mobilisation optimale des collaborateurs du Centre de secours 100/112, assistés et soutenus par l’équipe de starters et l’équipe de projet 112 du SPF Intérieur.  La migration a été réalisée en collaboration avec les collaborateurs de la direction médicale, l’équipe du centre 101, l’équipe des experts de la police fédérale, le personnel d’ASTRID et le consortium.

thomas.biebauw@ibz.fgov.be